About Sonia Rykiel

Créée en 1968 à paris

Sonia Rykiel est une maison de prêt-à-porter haut de gamme créée en 1968, à Paris. Madame Sonia Rykiel, la fondatrice, est une créatrice, écrivain, actrice et designer géniale et parisienne. Elle s’est exprimée sous deux formes principales, le vêtement et la littérature. En infusant son esprit libertaire dans la culture française des années 1970 à nos jours, elle a exercé une influence sur de nombreux autres créateurs, mais aussi plus largement, au delà de la mode.

Libératrice

Sonia Rykiel a envoyé aux femmes ce message de libération : soyez excentrique, soyez séductrice, soyez mystérieuse, soyez libre de créer votre propre style en adaptant la mode à votre propre corps comme je l’ai fait pour moi. En 1968, elle s’installe chez elle dans tous les sens du mot, à Saint-Germain-des-Prés, Rive Gauche, Paris, lieu de prédilection des artistes du monde entier. Très vite, elle en devient le centre.

Inspiratrice

Le mouvement qu’elle impulse est intimement lié à la révolution du prêt-à-porter qui a eu lieu à Paris dans les années 1970. Elle est emblématique de cette nouvelle génération de créateurs qui lancent leurs marques à l’écart du système établi de la haute couture.

Iconoclaste

Sonia Rykiel innove non seulement dans la coupe de ses vêtements, mais aussi dans sa philosophie du comment et du pourquoi de la mode. Elle s’invite chez les 3 Suisses (shocking !) dès 1977, crée un parfum rebelle, 7ème sens, l’année suivante. Les pulls qu’elle dessine sont plus près du corps qu’un sweater ne l’a jamais été. Pour la première fois « pull sexy » n’est plus un oxymore. Nommée « Queen of Knits » par le Women’s Wear Daily en 1972, Sonia Rykiel étend sa réputation dans le monde entier.

Différente

Elle refuse les doublures, impose le noir, les rayures, les coutures à l'envers, déclare crânement qu’un sweater doit pouvoir être porté à même la peau. Elle fait des vêtements qui collent au style de vie des femmes : des femmes qui ont besoin et exigent, comme nomades, voyageuses et amantes, une totale liberté de mouvement. Elle appelle sa philosophie la « Démode », un néologisme qui traduit sa volonté d’ajuster le vêtement au désir de la femme et non à celui du couturier. La Démode est une façon de dire aux femmes d’être excentriques, de créer leur propre style, d’adapter la mode à leur corps comme elle l’a fait pour elle-même.

About

About

Familiale

Rykiel c’est aussi une saga familiale. L’histoire d’une mère, Sonia, et de sa fille, Nathalie. C’est comme mannequin que Nathalie Rykiel fait ses premiers pas dans la maison, en 1976. Moins d’un an après, elle dirige déjà l’organisation des défilés. Mais, comme pour sa mère, c’est la naissance de son premier enfant, en 1983, qui va aiguillonner sa créativité.

Héritière

Avec sa mère, Nathalie créé la ligne Rykiel Enfant en 1984, puis la ligne sœur de Sonia Rykiel, Inscription Rykiel en 1989, rebaptisée Sonia By Sonia Rykiel en 1999. Nommée directrice générale et artistique de la marque en 1995, Nathalie Rykiel emmène la maison vers des nouveaux territoires, élargissant le mouvement pour lui donner toute sa force.

Créative

Les années qui suivent portent le parfum de ses propres créations : des parfums comme Rykiel Rose (2000), Rykiel Woman, not for men! (2003), Belle en Rykiel (2006) ou plus excentrique, une gamme de sextoys vendus à côté des collections.

Universelle

Fille de sa mère jusqu’au bout des ongles, Nathalie organise pour les 40 ans de création de sa mère le plus beau Défilé jamais imaginé, celui de 30 grands créateurs admirateurs de Sonia, lance une collaboration avec H&M en 2009, et fait entrer Lola, sa fille, la petite fille de Sonia, dans la saga familiale. Soucieuse d’assurer le développement international de la marque, Nathalie fait appel en 2012 au soutien de la famille Fung, autre saga familiale, hong-kongaise cette fois. La maison Rykiel reste ainsi une affaire de famille. Imaginée désormais par le Directeur Artistique Geraldo da Conceicao, la femme Rykiel d’aujourd’hui résume l’esprit du New Paris, contemporain et cool, qui doit trouver à s’exprimer auprès d’une clientèle rajeunie et plus mode, à Paris, mais aussi à New-York, Hong Kong et Shangaï.